Des industries aux aguets - Le Journal de Montréal (in French only) || Des industries aux aguets - Le Journal de Montréal

Des industries aux aguets - Le Journal de Montréal

Le Journal a fait le point avec des chefs d’entreprise québécois sur l’impact qu’aura l’arrivée au pouvoir de Joe Biden à Washington.

AÉRONAUTIQUE ET DÉFENSE

Le Pentagone est l’un des plus importants clients de Héroux-Devtek. Son PDG, Martin Brassard, s’attend à ce que l’arrivée de Joe Biden entraîne des « pressions à la baisse » sur le budget de la Défense. « Mais je ne pense pas que M. Biden va s’attaquer à ça en premier parce que c’est une industrie créatrice d’emplois. Et même si le Pentagone annulait des commandes d’avions, je ne pense pas que ça aurait un impact majeur sur l’industrie. En tout cas, ça prendrait beaucoup de temps avant d’en voir les effets. »

De son côté, CAE fait valoir que ses services de formation sont idéaux pour les armées « qui doivent poursuivre leurs activités avec des budgets restreints ».

TECHNOLOGIES

Joe Biden fait saliver Lion Électrique. « C’est un potentiel énorme ! » lance son président Marc Bédard à propos des 500 000 autobus électriques promis. Chez Nova Bus, on salue son arrivée avec des nuances.

« La poussée vers des niveaux plus élevés de contenu américain représente une menace pour la compétitivité de Nova Bus sur le marché américain », prévient son directeur général Martin Larose.

À l’Association québécoise des technologies (AQT), sa PDG, Nicole Martel, craint de voir certaines entreprises « déménager sur leur territoire ».

Mais pour la techno de caméra thermique Thingsfactory et pour Dataperformers, qui détecte les pièces défectueuses dans les usines, l’ère Biden rime déjà avec un réchauffement du climat d’affaires.

MOINS DE SAUTES D’HUMEUR

Certains manufacturiers québécois brassant des affaires aux É.-U. en auront vu de toutes les couleurs sous le règne de Donald Trump, notamment en raison du bras de fer entre le Canada et nos voisins du Sud concernant les tarifs douaniers sur l’aluminium et l’acier.

Fondateur des entreprises beauceronnes Manac et Groupe Canam, Marcel Dutil ne prévoit pas de ralentissement dans ses contrats en 2021 en raison de l’arrivée d’un nouveau président au pays de l’Oncle Sam.

ÉNERGIE RENOUVELABLE

Les entreprises du secteur de l’énergie propre cachaient mal hier leur satisfaction de voir le gouvernement démocrate de Joe Biden reprendre les clefs de la Maison-Blanche.

«C’est franchement avec un grand soulagement que j’ai regardé la cérémonie d’intronisation, nous a confié hier le président d’Innergex, Michel Letellier. Même à la télévision, c’était un événement assez poignant à regarder.»

Ouvertement préoccupé par les changements climatiques, le nouveau président s’est donné des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique. Ceux-ci sont nécessairement porteurs de grands espoirs pour les productrices d’énergie propre comme Innergex, Boralex, et même Hydro-Québec.